Flash infos


Renforcement des capacités des journalistes et animateurs sur la gestion des émissions d’expression directe - Étape de Bobo-Dioulasso – Fin de formation

14/08/2020
00:00
341


Le séminaire atelier sur le renforcement des capacités des journalistes et animateurs des émissions d'expression directe (EED) dans un contexte de tension inter-communautaire s’est achevé le 11 août 2020 à l’hôtel Sissiman de Bobo-Dioulasso. Il a regroupé les journalistes et animateurs des EED du ressort de la Délégation régionale de l’Ouest (DRO) du Conseil supérieur de la communication (CSC) que sont la Boucle du Mouhoun, les Cascades, le Sud-Ouest et les Hauts-Bassins.
Ouvert la veille par le président du CSC, Me Mathias TANKOANO, en présence du gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine ATIOU, à la tête des corps constitués de la région, du président de la Commission nationale des droits humains (CNDH), Kalifa Rodrigue NAMOANO, du représentant du représentant-résident du Programme des nations unies pour le développement (PNUD), Losséni CISSE, et du ministre de la Culture et des Art et du Tourisme, Abdoul Karim SANGO, en vacances dans la zone. Cette formation a été initiée par le CSC, dans le cadre de sa Stratégie globale de gestion des élections de novembre 2020 (SGE2020), en collaboration avec la CNDH et le concours financier du PNUD.
Après le premier jour consacré à la cérémonie d’ouverture et les travaux axés sur deux panels, les participants sont passés à la deuxième phase qui a été consacrée à des travaux de groupes en relation avec les panels. Ils avaient à répondre à des questions pratiques afin d’élaborer un guide de bonnes pratiques. Ces travaux se sont poursuivis le lendemain et les fruits des réflexions mis en communs.
Au terme de la formation, voici les résultats auxquels ils sont parvenus :

THEME I : PREVENTION ET RESOLUTION DES CRISES INTERCOMMUNAUTAIRES : quelles bonnes pratiques des radios ?
Les participants ont fait les recommandations suivantes :
Diffuser des messages de paix, de tolérance et de cohésion sociale ;
Donner la parole aux différentes parties de façon équilibrée ;
Diffuser des émissions sur les valeurs culturelles comme la parenté à plaisanterie ;
Diffuser à l’approche de la campagne agricole des sketchs sur la prévention des conflits entre agriculteurs et éleveurs ;
Instituer un modérateur dans toutes les émissions d’expression directe
Renforcer le dispositif technique ;
Renforcer les capacités des journalistes et animateurs ;
Limiter le nombre des émissions interactives.  
THEME II : PREVENTION ET RESOLUTION DES CRISES INTERCOMMUNAUTAIRES : quelles bonnes pratiques des animateurs d’émissions d’expression directe ? 
Au titre du deuxième thème, les participants ont proposé :
Amener les intervenants à s’identifier avant de prendre la parole ;
Se documenter et maitriser le sujet de l’émission ;
Respecter les principes de neutralité et d’impartialité ;
Inviter les intervenants à être courtois pendant leurs interventions ;
Rappeler et intervenir pour maintenir la courtoisie au cours de l’émission ;
Rester vigilant et recadrer les intervenants sur le sujet de l’émission ;
Respecter les règles d’éthique et de déontologie ; 
Diffuser des émissions débat sur la crise ;
Evitez d’être la Radio Mille Collines (Rwanda).

THEME III : EN CAS DE CRISE INTERCOMMUNAUTAIRE : 
Pour ce thème, deux questions ont été posées aux participants.
A : que peut faire la Radio ? Les différentes réflexions ont donné les réponses suivantes :
Réaliser et diffuser des émissions avec des personnes ressources (Leaders d’opinion, des responsables administratifs, religieux et coutumiers),
Sensibiliser la population aux droits humains et au civisme ;
Privilégier certains formats interactifs avec des experts. Diffuser des émissions débat sur la crise ;
Evitez d’être la Radio Mille Collines (Rwanda).

B : Que doit éviter la Radio
Éviter de traiter et de diffuser des sujets portant sur les sources de la crise ;
Éviter de diffuser des informations erronées (provenant des réseaux sociaux et des rumeurs) ;
Ne pas se laisser manipuler par les communautés en crise (la responsabilité sociale du journaliste) ;
Observer une certaine neutralité dans le traitement de l’actualité liée à la crise ;
Eviter de diffuser les communiqués partisans ;
Eviter de diffuser des musiques et autres émissions tendancieuses
Une remise d’attestations de participation a mis fin à la formation.


La direction de la communication et des relations publiques
Actualités

DECISION N°2020- 026/CSC portant réglementation de la couverture médiatique des activités politiques durant la période du 1er octobre 2020 à 00 heure au 30 octobre 2020 à vingt-quatre (24) heures inclus

01/09/2020

DECISION N°2020- 026 /CSC portant réglementation de la couverture médiatique des activités politiques durant la période du 1er octobre 2020 à 00 heure au 30 octobre 2020 à vingt-quatre (24) heures inclus

Audience : la Coordonnatrice du SIG chez le président TANKOANO

25/08/2020

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Maître Soahanla Mathias TANKOANO, a reçu, en cette matinée du 25 août 2020, la Coordonnatrice du Service d'information du gouvernement (SIG), Mafarma SANOGO. Le président avait à ses côtés le Directeur de cabinet, Boureima DIALLO, et la Chargée d'études, Pauline KANTIONO. La Coordonnatrice était accompagnée de Paul NAGALO, Chef du département communication internationale du SIG.

Le cadre de dialogue inter-partis (CDIP) reçu en audience par le Président du Conseil supérieur de la communication

20/08/2020

Une délégation du Secrétariat exécutif du CDIP a été reçue en audience à sa demande par le Président du CSC, Maître Soahanla Mathias Tankoano, entouré de ses collaborateurs, le mercredi 19 août 2020.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web