Flash infos


Le président du CSC reçoit l’opposition politique non affiliée

02/07/2020
17:00
170

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Maître Soahanla Mathias TANKOANO, a reçu en audience, le jeudi 02 juillet 2020, l’opposition politique non affiliée (ONA) représentée par son coordonnateur, le Pr Abdoulaye SOMA, monsieur Hermann YELKOUNI, représentant l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/Burkindi) et monsieur Akim HEMA.
Mentionnant l’opportunité juridique de son existence, le Pr SOMA a expliqué la vision et la démarche qui sont celles de l’ONA. En effet, l’ONA est un regroupement de partis politiques qui ne sont pas dans le clivage traditionnel majorité présidentielle-opposition. Pour lui, tout parti qui n’est ni de la majorité ni affilié au chef de file de l’opposition politique appartient d’office à l’ONA. Ce bloc factuel a ainsi pour objectif de combler un gap qui existait dans la sphère politique et de favoriser la formation d’un consensus dans la classe politique, pour prendre les décisions politiques concernant la vie de l’Etat. Dans leur volonté d’être le porte-étendard de la promotion et de la défense de la Constitution, de la démocratie, de l’Etat de droit et des intérêts supérieurs du peuple, le Pr SOMA a posé le débat sur la question des élections présidentielle et législatives. En attirant l’attention sur le fait que, selon la Constitution, le Président du Faso doit être élu au suffrage universel et que, au vu de la situation sécuritaire, certaines parties de la population n’auront même pas la possibilité de voter.
Le président du CSC, Me Mathias TANKOANO, entouré de son équipe composée du vice-président, Abdoulazize BAMOGO, le conseiller Alexis KONKOBO, le directeur de cabinet, Boureima DIALLO, le chargé de missions, Louis Modeste OUEDRAOGO et le directeur de la communication et des relations publiques, Hamidou IDOGO, a rappelé que le CSC est une structure technique et n’a donc pas voix à se prononcer sur la possibilité ou non de la tenue des élections, mais a remercié le Pr SOMA d’avoir suscité le débat. Il a cependant, pris acte de l’existence de l’ONA et a reconnu sa nécessité dans le sens que tous les partis politiques présents sur la scène politique burkinabè doivent effectivement être pris en compte.
Le vice-président a brièvement présenté la Stratégie globale de gestion du discours politique dans le cadre des élections présidentielle et législatives 2020 (SGE 2020) que le CSC a élaboré et qui se déclinera, entre autres, en formations de journalistes, en conférences publiques.

La direction de la communication et des relations publiques

Actualités

Renforcement des capacités des journalistes et animateurs sur la gestion des émissions d’expression directe - Étape de Bobo-Dioulasso – Fin de formation

14/08/2020

Le séminaire atelier sur le renforcement des capacités des journalistes et animateurs des émissions d'expression directe (EED) dans un contexte de tension inter-communautaire s'est achevé le 11 août 2020 à l'hôtel Sissiman de Bobo-Dioulasso. Il a regroupé les journalistes et animateurs des EED du ressort de la Délégation régionale de l'Ouest (DRO) du Conseil supérieur de la communication (CSC) que sont la Boucle du Mouhoun, les Cascades, le Sud-Ouest et les Hauts-Bassins.

Le président du CES chez son homologue du CSC

03/08/2020

Le président du Conseil économique et social (CES), Pasteur Moïse NAPON, était dans les murs du Conseil supérieur de la communication (CSC) en fin de matinée de ce 03 août. Il a été accueilli par le Directeur de cabinet, Boureima DIALLO, le président Mathias TANKOANO étant en salle du Conseil pour une session ordinaire.

Le personnel témoigne sa compassion au président et à ses compagnons d’infortune

03/08/2020

Ce premier lundi du mois d'août devrait avoir lieu la traditionnelle montée des couleurs au Conseil supérieur de la communication (CSC). Le personnel avait voulu également saisir l'occasion pour témoigner sa compassion au président du CSC, Maître Soahanla Mathias TANKOANO, et à ses compagnons d'infortune qui ont été victimes d'une attaque terroriste le 12 juillet dernier. Même si la montée des couleurs n'a pas pu s'effectuer pour cause de pluie, le personnel s'est retrouvé dans le hall d'accueil de l'institution pour livrer le message au président.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web