Flash infos


Le CSC et le MENAPLN portent sur les fonts baptismaux la Radio scolaire

23/04/2020
00:00
251

Ce 23 avril 2020 a eu lieu, dans la salle du conseil du Conseil supérieur de la communication (CSC), la signature d’une convention de concession de service public de radiodiffusion sonore entre le Conseil supérieur de la communication (CSC) et le ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales (MENAPLN). Cette convention permet au MENAPLN d’exploiter la fréquence 107.4 MHz pour maintenir les élèves et les enseignants dans l’activité d’apprentissage et de formation.
Dans son mot introductif à la signature, le président du CSC, Me Soahanla Mathias TANKOANO, a expliqué que la Radio scolaire a été créée depuis 1969 et a subi des péripéties. Mais les défis qui se posent au ministère ont fait que le projet a été remis au goût du jour. C’est ainsi que depuis 2016, le CSC a reçu une demande de fréquence. Aujourd’hui, la pandémie du Coronavirus ajoutée au défi sécuritaire font que l’urgence s’est imposée au CSC. « Depuis que notre pays a été frappé par la pandémie et que le ministère était obligé de fermer des écoles, cette nécessité s’est accrue. D’où l’urgence pour le CSC d’accompagner le ministère dans ce sens. »
Pour terminer, le président a appelé au respect des règles déontologiques qui doivent régir la gestion des médias.
Dans son mot de remerciement, le ministre Stanislas OUARO a dit que cette radio a été lancée pour réduire l’iniquité entre les élèves du Burkina Faso car ceux des villes bénéficient des technologies de l’information et de la communication alors que ceux des zones éloignées sont gardés à l’écart. Il a précisé les buts recherchés par la Radio scolaire : offrir un service éducatif au grand public ; contribuer à maintenir les enfants déscolarisés des zones à forts défis sécuritaires dans le processus d’enseignement-apprentissage ; contribuer à la formation continue et permanente des enseignants ; informer et sensibiliser le grand public sur les problèmes de l’éducation ; renforcer le niveau de culture générale de public en général et des enseignants en particulier ; informer, distraire et éduquer les enfants scolarisés et non scolarisés.
L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), qui a les prérogatives de dégager les fréquences, sera approché pour attribuer des fréquences relais à la Radio scolaire afin qu’elle puisse couvrir l’ensemble du pays. En attendant, les radios existantes seront mises à contribution pour relayer les émissions dont certaines, il faut le dire, sont déjà mises en boîte. 

La direction de la communication et des relations publiques
Actualités

Elections présidentielle et législatives couplées 2020 : le CSC élabore l’avant-projet du Pacte de bonne conduite

20/05/2020

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a tenu, le mercredi 20 mai 2020 dans sa salle de conférences, un atelier en vue d'élaborer et de valider un avant-projet de Pacte de bonne conduite des acteurs des élections présidentielle et législatives couplées de novembre 2020.

Le CSC auditionne la télévision BF1

11/05/2020

La Commission en charge de la Liberté de la Presse, du Pluralisme, de l'Ethique et de la Déontologie du Conseil supérieur de la Communication (CSC) a entendu les responsables de la télévision BF1 le 7 mai 2020. L'audition fait suite à la diffusion de deux reportages contenant des insuffisances professionnelles.

Lutte contre le COVID-19 : le CSC apporte son soutien aux médias

08/05/2020

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a procédé à une remise de matériels aux médias et au monde de la publicité afin de les appuyer dans le cadre de la lutte contre la propagation du COVID-19. La cérémonie s'est déroulée le vendredi 8 mai 2020 au siège de l'instance de régulation des médias, sous la présidence de Maître Soahanla Mathias Tankoano, Président du CSC.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web