Flash infos


Une équipe de Target Malaria Burkina Faso au CSC

16/01/2020
16:00
715

Une équipe du consortium de recherche Target Malaria du Burkina Faso, composée de Léa PARE et de David LOMPO, tous deux chercheurs à l’Institut de recherche en sciences de la santé (IRSS) du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST) du Burkina Faso, était en visite en fin de matinée de ce 16 janvier 2020 au Conseil supérieur de la communication (CSC). L’équipe a été reçue par le Vice-président, assurant l’intérim du Président du CSC, Abdoulazize BAMOGO, auquel s’est adjoint le Directeur de la communication et des relations publiques assurant l’intérim du Directeur de cabinet, Hamidou IDOGO.
L’objectif de cette visite était d’informer l’instance de régulation sur le projet dénommé Target Malaria qui veut proposer d’autres moyens de lutte contre le moustique vecteur du paludisme qui cause des malheurs dans les familles burkinabè ; cela dans le but de recueillir ses avis et conseils pour mieux informer le public.
La vision de Target Malaria est celle d’un monde sans paludisme, ce fardeau économique qui est également un poids pour le système de santé du pays. Le projet est à sa deuxième étape, celle du moustique mâle biaisé auto-limitatif. Il s’agit d’un moustique mâle génétiquement modifié et fertile qui produit des moustiques à prédominance mâle lorsqu’il s’accouple avec des femelles du type qu’on rencontre dans notre environnement. Comme il est de notoriété que les moustiques mâles ne transmettent pas le paludisme, on voit là la finalité de la recherche. Mais il reste encore deux étapes pour atteindre l’objectif du projet.
Avant cette deuxième étape, le premier résultat obtenu a été le moustique mâle stérile. Cette race de moustiques est rendue fonctionnellement stérile, donc elle ne se reproduit pas. Le 1er juillet 2019, 6400 individus de cette espèce ont été lâchés dans la zone de Bama, dans la province du Houet. Cela a permis au projet de collecter des informations utiles pour la suite de la recherche.
A la fin de l’exposé des visiteurs, le Vice-président a suggéré à l’équipe de Target Malaria Burkina Faso des cibles à contacter pour une meilleure appropriation du projet.
Dans le consortium de Target Malaria qui a un but non lucratif, l’IRSS est en partenariat avec des institutions d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Afrique. Il travaille dans quatre pays d’Afrique que sont le Burkina Faso, le Ghana, le Mali et l’Ouganda.

La direction de la communication et des relations publiques
Actualités

Message du Président du Conseil supérieur de la communication dans la lutte contre le Covid-19

26/03/2020

Chers partenaires des médias, des associations professionnelles de médias et du monde de la publicité, la pandémie du Coronavirus, Covid-19, est une réalité. Vous en êtes mieux informés, du fait de votre profession. Je voudrais saluer les efforts des médias qui mènent déjà des actions pour accompagner les autorités nationales dans la lutte contre le Covid-19.

AUDITION : L’Express du Faso entendu par le CSC

23/03/2020

La Commission chargée de la liberté de la presse, de l'éthique et de la déontologie du Conseil supérieur de la communication (CSC) a auditionné, le vendredi 20 mars 2020, le Directeur de publication du journal « L'Express du Faso », monsieur Mountamou KANI. 

Publicités des produits de la pharmacopée traditionnelle et des établissements sanitaires : Le CSC sensibilise les médias

20/03/2020

Ce jeudi 19 mars 2020, le Conseil supérieur de la communication (CSC) a tenu une rencontre d'échanges avec des représentants de médias audiovisuels et de la presse écrite. Cette rencontre a été initiée suite au constat, par l'organe de régulation, de la persistance de diffusion des messages publicitaires concernant des produits de la pharmacopée traditionnelle et des établissements sanitaires. 

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web