Flash infos


Voyages de partage d’expériences dans les pays utilisant le système de monitoring HMS de la HACA-Maroc : l’étape de Bamako

18/10/2019
00:00
1 047

Dans le cadre de l’acquisition par le Conseil supérieur de la communication (CSC) d’un système de monitoring performant, des missions d’échanges ont été dépêchées dans les pays de la sous-région utilisant le système de monitoring Haca Médias Solution (HMS) de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) du Maroc. La première mission a séjourné à Conakry en République de Guinée du 23 au 28 septembre 2019. A sa suite, une deuxième équipe s’est rendue auprès de la Haute autorité de la communication (HAC) du Mali. La mission a séjourné à Bamako du 04 au 12 octobre 2019.
La mission, conduite par le Conseiller Mme Eugénie Séraphine Yaméogo née Ouattara est arrivée à Bamako le 08 octobre 2019. Faisaient partie de la délégation, le Chargé de mission M. Justin Tionon, la Chargée d’études Mme Mariama Konaté née Diallo, le Directeur des Marchés publics, M. Hyacinthe W. Bonaventure Ilboudo et le Directeur de la Communication et des Relations publiques, M. Hamidou Idogo. Les missionnaires ont été accueillis à l’aéroport de Bamako par El hadj Mahamane Hamèye Cissé, membre de l’Autorité, président de la Commission Média et TIC, qu’accompagnaient le protocole de la HAC et celui de l’Ambassade du Burkina Faso au Mali. Après les formalités d’usage, le cortège s’est ébranlé en direction des deux sites d’hébergement réservés à la délégation par les services de la HAC. Nuit de repos.
Le lendemain, la délégation a été conduite au siège de la HAC où elle a eu une prise de contact avec le président de l’institution, M. Fodié Touré, en présence de l’ensemble des membres. Mot de bienvenue du président, déclinaison des raisons de la mission par Mme Yaméogo. Après les présentations et le retrait du président, une séance de travail a réuni les deux parties.
Au cours de cette réunion, les missionnaires du CSC ont eu droit à une présentation de l’état des lieux de la presse malienne et l’historique de la mise en place de la HAC. Cette présentation a été assurée par M. Gaoussou Drabo, membre de l’Autorité, ancien ministre de la Communication et ancien directeur du quotidien national, L’Essor.
Comme le président Touré, il a noté que les paysages médiatiques du Mali et du Burkina sont presqu’identiques car présentant les mêmes dérapages et faisant face à la menace terroriste. Globalement, le Mali enregistre plus d’une deux centaines de médias.
Comme le CSC, la HAC comprend neuf membres désignés à parité par le président de la République, le président de l’Assemblée nationale et les organisations professionnelles de la communication. Ceux désignés par le président de la République ont un mandat de sept ans non renouvelable et de six ans pour les autres. Le président est élu par ses pairs.
La HAC est d’apparition récente car consacrée par l'ordonnance n° 2014-006/P-RM ratifiée par la loi n° 2015-018 du 4 juin 2015 portant modification et ratification de l'ordonnance du 21 janvier 2014. «La Haute Autorité de la Communication a pour mission la régulation du secteur de la communication dans les domaines de la communication audiovisuelle, de la presse écrite, de la publicité par voie de presse audiovisuelle et écrite, et de la presse en ligne.
À cet effet, elle dispose d’attributions d’autorisation de création des services privés de radiodiffusion et de télévision, de l’installation et l’exploitation des services privés de communication audiovisuelle, de veille et d’alerte, de consultation, de recherche, de contrôle et de sanctions» (Journal officiel de la République du Mali du 19 juin 2015). La HAC cohabite avec le Comité national de l'égal accès aux médias d'Etat (CNEAME) qui existe depuis le début des années 90, ère des conférences nationales souveraines.
Pour mener sa mission de régulation, la HAC a installé un Centre de monitoring des médias. Au deuxième jour de la mission justement, la délégation a visité les installations de la Haca Médias Solution (HMS). Déployé hors du siège de la HAC sur un autre site, cet outil est la prunelle des yeux de l’instance de régulation du Mali. La délégation a eu droit à une visite guidée commentée des installations avant une séance de démonstration et d’échanges avec les responsables dudit centre placé sous l’autorité de M. Niaza Coulibaly.
Dans les détails, et dans les salles technique et suivi, Aziz Diallo, l’un des gestionnaires du centre, a montré le fonctionnement des installations. Les techniciens n’ont pas caché à la délégation les difficultés rencontrées. Ils ont également donné des conseils pour se prémunir contre les éventuels désagréments qui pourraient survenir.
Avant d’aller au Centre de monitoring et de contrôle des médias, la mission a rendu une visite de courtoisie à l’Ambassadeur du Burkina Faso en République du Mali, Son Excellence M. Kodjo Lougué. Celui-ci s’est réjoui de la visite et a félicité l’initiative de cette mission qui est le signe des bonnes relations qui existent entre les deux pays et surtout la manifestation de la coopération Sud-Sud.
Au dernier jour du séjour, la délégation a eu une séance de débriefing avec les responsables de la HAC élargie aux techniciens du monitoring.
Deux autres missions sont en visite auprès des instances de régulation du Niger et du Togo du 15 au 19 octobre. La dernière mission se rendra au Bénin du 22 au 26 octobre.
La direction de la communication et des relations publiques

Actualités

DECISION N°2020- 026/CSC portant réglementation de la couverture médiatique des activités politiques durant la période du 1er octobre 2020 à 00 heure au 30 octobre 2020 à vingt-quatre (24) heures inclus

01/09/2020

DECISION N°2020- 026 /CSC portant réglementation de la couverture médiatique des activités politiques durant la période du 1er octobre 2020 à 00 heure au 30 octobre 2020 à vingt-quatre (24) heures inclus

Audience : la Coordonnatrice du SIG chez le président TANKOANO

25/08/2020

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Maître Soahanla Mathias TANKOANO, a reçu, en cette matinée du 25 août 2020, la Coordonnatrice du Service d'information du gouvernement (SIG), Mafarma SANOGO. Le président avait à ses côtés le Directeur de cabinet, Boureima DIALLO, et la Chargée d'études, Pauline KANTIONO. La Coordonnatrice était accompagnée de Paul NAGALO, Chef du département communication internationale du SIG.

Le cadre de dialogue inter-partis (CDIP) reçu en audience par le Président du Conseil supérieur de la communication

20/08/2020

Une délégation du Secrétariat exécutif du CDIP a été reçue en audience à sa demande par le Président du CSC, Maître Soahanla Mathias Tankoano, entouré de ses collaborateurs, le mercredi 19 août 2020.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web