Flash infos


Audience : le Représentant-résident du PNUD chez le président TANKOANO

17/10/2019
00:00
703

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Me S. Mathias TANKOANO, a reçu, en fin de matinée de ce 17 octobre, le représentant-résident du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Monsieur Mathieu CIOWELA.
Le nouveau représentant-résident du PNUD au Burkina Faso, Monsieur Mathieu CIOWELA, a été reçu en audience ce 17 octobre 2019 par le président du CSC, Maître Soahanla Mathias TANKOANO. En poste au Burkina depuis cinq mois maintenant, Monsieur CIOWELA, de nationalité congolaise (R D), a dit être venu faire connaissance avec le président et avec l’institution, notamment ses missions, la préparation des élections et les perspectives. Il a dit vouloir également appréhender comment le CSC fait face aux défis de la régulation en cette période d’insécurité et avec la percée des réseaux sociaux, comment il garantit la liberté d’expression tout en concourant à la préservation de la cohésion sociale.
Me TANKOANO a félicité l’hôte du jour pour sa nomination et fait remarquer la confiance placée de plus en plus aux frères africains à la tête de ces institutions. Il a fait un bref rappel de la composition du Collège des conseillers, les missions et le fonctionnement du CSC.
Il a relevé les difficultés actuelles à réguler le secteur de la communication dans ce contexte de lutte contre le terrorisme et la prédominance des réseaux sociaux qui mettent à mal la cohésion sociale et le vivre ensemble. La responsabilité du CSC est d’autant plus grande qu’il doit veiller sur 126 radios, 26 télévisions et une quarantaine d’émissions interactives par jour, surtout que celles-ci sont conduites par des animateurs qui maîtrisent pas, pour la plupart, les règles en la matière.
L’autre défi pour le CSC reste l’organisation de la campagne électorale de 2020 avec la nouvelle donne induite par le vote des Burkinabè de l’extérieur.
Le président a jugé que pour faire face aux défis, il faut nécessairement intensifier la formation des animateurs des médias, c’est pourquoi le concours du PNUD sera sollicité pour aider à organiser ces mises à niveau.
Monsieur CIOWELA ne dit pas le contraire, lorsqu’il répond qu’il est nécessaire de conscientiser davantage les acteurs afin que chacun, dans son domaine, n’empiète pas sur celui des autres; chaque citoyen doit pouvoir exercer ses droits tout en respectant les droits d’autrui. Le PNUD ne rechignera donc pas à tendre une oreille attentive au CSC mais ce sera dans la mesure du faisable.

La direction de la communication et des relations publiques

Actualités

Elections présidentielle et législatives couplées 2020 : le CSC élabore l’avant-projet du Pacte de bonne conduite

20/05/2020

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a tenu, le mercredi 20 mai 2020 dans sa salle de conférences, un atelier en vue d'élaborer et de valider un avant-projet de Pacte de bonne conduite des acteurs des élections présidentielle et législatives couplées de novembre 2020.

Le CSC auditionne la télévision BF1

11/05/2020

La Commission en charge de la Liberté de la Presse, du Pluralisme, de l'Ethique et de la Déontologie du Conseil supérieur de la Communication (CSC) a entendu les responsables de la télévision BF1 le 7 mai 2020. L'audition fait suite à la diffusion de deux reportages contenant des insuffisances professionnelles.

Lutte contre le COVID-19 : le CSC apporte son soutien aux médias

08/05/2020

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a procédé à une remise de matériels aux médias et au monde de la publicité afin de les appuyer dans le cadre de la lutte contre la propagation du COVID-19. La cérémonie s'est déroulée le vendredi 8 mai 2020 au siège de l'instance de régulation des médias, sous la présidence de Maître Soahanla Mathias Tankoano, Président du CSC.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web