Flash infos


Rencontre CSC-Union africaine: le processus électoral au cœur des échanges

19/09/2019
00:00
238

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Me Soahanla Mathias TANKOANO, a, le mercredi 18 septembre 2019, reçu une délégation de l’Union africaine (UA) et de l’Institut international pour la démocratie et l’assistance (IDEA International). La délégation, conduite par Minata SAMATE/CESSOUMA, Commissaire aux Affaires politiques de l’UA, est venue comprendre comment l'instance de régulation compte gérer la campagne électorale de l'élection présidentielle de 2020.
Après les salutations d'usages et les présentations, Madame le Commissaire SAMATE a remercié l’institution pour son important rôle dans la communication tant sur le plan national qu’international, puis a présenté les missions du département des affaires politiques qui traitent principalement des questions politiques, des questions des migrants et de celles du développement local.
Elle a, par ailleurs, indiqué que sa visite a pour objet de comprendre les actions du CSC, particulièrement en période électorale ainsi que ses attentes vis-à-vis de l’Union africaine. Parlant gestion du discours électoral, Madame SAMATE a également espéré que le CSC dispose d’un Code de bonne conduite signé par les différents acteurs, qui garantisse des élections libres, démocratiques, paisibles, crédibles avec des résultats acceptés de tous. Madame le Commissaire a exhorté le CSC à continuer de sensibiliser les populations sur les conséquences que leurs propos sur les réseaux sociaux pourraient avoir. Elle a enfin assuré le CSC que l’UA ne finance pas les élections mais qu’elle pourra apporter son accompagnement en termes de formations.
Pour sa part, le président du CSC, assisté de ses collaborateurs, a exposé d’une part, les missions de l’instance de régulation des médias et, d’autre part, la stratégie que le CSC compte mettre en œuvre pour réguler le discours électoral. Une stratégie qui prend en compte la situation sécuritaire et le vote des Burkinabè de l’étranger. Il faut également tenir compte des défis de la participation de la jeunesse au débat politique mais aussi de la gestion des médias sociaux qui rendent le travail du régulateur difficile.
Se prononçant sur le code de bonne conduite, Mathias TANKOANO a fait remarquer qu’il est signé par tous les acteurs à chaque élection et sera réédité pour l’élection 2020.

La Direction de la communication et des relations publiques
Actualités

Rencontre de prise de contact avec les représentants provinciaux du Conseil supérieur de la communication

08/11/2019

Le Collège des Conseillers a eu, le jeudi 7 novembre 2019, une rencontre de prise de contact et d'échanges avec les représentants provinciaux du Conseil supérieur de la communication (CSC). En l'absence du président, le Conseiller Alexis KONKOBO a conduit les échanges.

Fin de la visite de la mission du CSC Niger : échanges d’expériences enrichissants

07/11/2019

Débutée le lundi dernier, la mission d'échanges d'expériences du Conseil supérieur de la communication (CSC) de la République du Niger auprès de son homologue du Burkina Faso a pris fin le 06 novembre 2019.

Audience : Me TANKOANO reçoit une délégation de l’UCAO

05/11/2019

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Me Mathias S. TANKOANO, a reçu en audience, ce 04 novembre 2019, une délégation des étudiants de l'Unité universitaire de Bobo-Dioulasso de l'Université catholique de l'Afrique de l'Ouest (UCAO).

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web