Flash infos


31 octobre 2019 à 23h59, fin de la diffusion analogique de la télévison

18/09/2019
00:00
1 085

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Me Mathias TANKOANO, a pris part, le mardi 17 septembre 2019, à la réunion du comité de pilotage de la Télévision numérique terrestre (TNT). Réuni sous la présidence du Premier ministre, Son Excellence Monsieur Christophe Marie Joseph DABIRE, il s'est agi pour le comité de préparer le passage de la télévision analogique à la télévision numérique de terre, le 1er novembre 2019.
Au sortir des travaux, le ministre en charge de la Communication, Rémis Fulgance DANDJINOU, a livré les conclusions des travaux.
Pour ce qui est de l’installation des différents sites de diffusion, a-t-il  expliqué, sur les trente-cinq (35) sites mis en place, trente-deux (32) sont effectivement opérationnels, deux (02) sont en cours de raccordement au réseau électrique et un (01) site est en attente pour cause d'insécurité.
S'agissant de la redevance que les éditeurs de services, notamment les médias commerciaux, devront payer pour la diffusion de leurs programmes, le montant de la couverture nationale est fixé à 75.000.000 FCFA. Pour ce qui concerne les zones de couverture A (Ouagadougou), B (Bobo-Dioulasso) et C (les autres chefs-lieux de provinces), un comité restreint se chargera de fixer  «le juste prix nécessaire». Quant aux télévisions dites confessionnelles, une exonération de 25% de cette redevance leur sera concédée, a fait savoir le porte-parole du comité. Les éditeurs de services auront jusqu’en janvier 2020 pour commencer le paiement des redevances.
Le signal analogique sera éteint le 31 octobre 2019 à minuit, après les vérifications nécessaires des autorités de régulation (CSC et ARCEP). Après cette date, pour avoir accès aux programmes télévisuels, chaque foyer devra nécessairement, à défaut d’avoir des télévisions TNT incorporée, installer les décodeurs TNT. S’ouvrira alors pour la télévision au Burkina Faso une nouvelle ère, celle de la télévision numérique avec ses avantages et ses contraintes.
Et pour y faire face, le ministre DANDJINOU a appelé tous les acteurs du domaine à innover dans les contenus pour qu’ils soient attractifs aussi bien pour l’audience que pour les annonceurs.
Pour sa part, le CSC veillera scrupuleusement à ce que les médias respectent la ligne éditoriale dans laquelle ils se sont inscrits.

La Direction de la communication et des relations publiques

Actualités

DECISION N°2020- 026/CSC portant réglementation de la couverture médiatique des activités politiques durant la période du 1er octobre 2020 à 00 heure au 30 octobre 2020 à vingt-quatre (24) heures inclus

01/09/2020

DECISION N°2020- 026 /CSC portant réglementation de la couverture médiatique des activités politiques durant la période du 1er octobre 2020 à 00 heure au 30 octobre 2020 à vingt-quatre (24) heures inclus

Audience : la Coordonnatrice du SIG chez le président TANKOANO

25/08/2020

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Maître Soahanla Mathias TANKOANO, a reçu, en cette matinée du 25 août 2020, la Coordonnatrice du Service d'information du gouvernement (SIG), Mafarma SANOGO. Le président avait à ses côtés le Directeur de cabinet, Boureima DIALLO, et la Chargée d'études, Pauline KANTIONO. La Coordonnatrice était accompagnée de Paul NAGALO, Chef du département communication internationale du SIG.

Le cadre de dialogue inter-partis (CDIP) reçu en audience par le Président du Conseil supérieur de la communication

20/08/2020

Une délégation du Secrétariat exécutif du CDIP a été reçue en audience à sa demande par le Président du CSC, Maître Soahanla Mathias Tankoano, entouré de ses collaborateurs, le mercredi 19 août 2020.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web