Flash infos


Audience: WILPF sollicite l’accompagnement du CSC pour promouvoir la paix et la civilité au Faso

23/08/2019
00:00
1 100

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Me Mathias TANKOANO, a reçu en audience, le jeudi 22 août 2019, une délégation de Women international league for peace and freedom group Burkina Faso (WILPF/Burkina Faso) conduite par sa présidente Régina OUATTARA.
Cette démarche a pour objectif, selon madame OUATTARA, de faire connaître WILPF/Burkina Faso et solliciter du CSC une collaboration et un accompagnement pour l’atteinte de son objectif, celui de promouvoir la paix, la sécurité et les droits humains au Burkina Faso.
Elle a présenté au président TANKOANO, assisté de la secrétaire générale Massadalo Yvette NACOULMA et des chargées d’études Mariama KONATE et Sabine SANOU sa structure à travers ses objectifs, ses domaines d’intervention et ses actions. WILPF Burkina Faso a vu le jour en août 2018 et intervient dans quatre domaines qui sont: Promotion des droits humains; Femmes, paix et sécurité; Désarmement/lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre (ALPC); Réponse à la crise/lutte contre l’incivisme.
WILPF Burkina Faso entend, entre autres, contribuer à des élections pacifiques en 2020, éduquer à la paix, promouvoir la civilité, lutter contre l’extrémisme violent, la lutte contre les nouvelles menaces sécuritaires que sont les systèmes d’armes létales autonomes (SALA) communément appelés robots tueurs.
Pour ce dernier volet, WILPF Burkina est à pied d’œuvre pour que le Burkina Faso adhère à l’élaboration du traité d’interdiction des armes autonomes, lancé par la communauté internationale. D’où cette sollicitation du CSC pour le plaidoyer auprès des autorités concernées en vue de l’adoption du traité.
Très réceptif, le président du CSC a félicité l’association des femmes engagées pour la paix au Burkina Faso pour ses actions et sa contribution à la cohésion sociale.
Il a estimé que le Burkina ne saurait être en marge du traité d’interdiction des armes autonomes qui est d’ailleurs piloté par un compatriote.
Me Mathias TANKOANO a assuré la responsable de WILPF Burkina Faso de l’accompagnement de son institution tant qu’elle œuvre pour le bien-être et la cohésion sociale. C’est pourquoi il l’a invitée à une autre réunion avec la secrétaire générale du CSC et ses collaboratrices afin de dégager les attentes et le contenu du partenariat.

La Direction de la communication et des relations publiques

Actualités

DECISION N°2020- 026/CSC portant réglementation de la couverture médiatique des activités politiques durant la période du 1er octobre 2020 à 00 heure au 30 octobre 2020 à vingt-quatre (24) heures inclus

01/09/2020

DECISION N°2020- 026 /CSC portant réglementation de la couverture médiatique des activités politiques durant la période du 1er octobre 2020 à 00 heure au 30 octobre 2020 à vingt-quatre (24) heures inclus

Audience : la Coordonnatrice du SIG chez le président TANKOANO

25/08/2020

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Maître Soahanla Mathias TANKOANO, a reçu, en cette matinée du 25 août 2020, la Coordonnatrice du Service d'information du gouvernement (SIG), Mafarma SANOGO. Le président avait à ses côtés le Directeur de cabinet, Boureima DIALLO, et la Chargée d'études, Pauline KANTIONO. La Coordonnatrice était accompagnée de Paul NAGALO, Chef du département communication internationale du SIG.

Le cadre de dialogue inter-partis (CDIP) reçu en audience par le Président du Conseil supérieur de la communication

20/08/2020

Une délégation du Secrétariat exécutif du CDIP a été reçue en audience à sa demande par le Président du CSC, Maître Soahanla Mathias Tankoano, entouré de ses collaborateurs, le mercredi 19 août 2020.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web