Flash infos


Publicité sur les armes et munitions: les acteurs se concertent

14/08/2019
00:00
1 166

Ce mercredi 14 août 2019 s’est tenue au sein du Conseil supérieur de la communication (CSC), une rencontre d’échanges entre la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères, le ministère de la Sécurité, la commune de Ouagadougou et le CSC à propos de la publicité sur les armes à feu et les munitions.

Présidant la rencontre, le Conseiller Madame Séraphine YAMEOGO a campé le décor en expliquant que la compréhension de chacun peut être mieux éclairée si une lecture harmonisée est faite de la loi sur la publicité en matière d’armes. De ce fait, le Directeur de la publicité du CSC, M. Blagnima TRAORE, a énoncé les dispositions de cette loi avant que la Secrétaire générale souligne le constat fait par le CSC sur le terrain: les enseignes des armureries pullulent dans la ville au mépris de la Loi N°080-2015/CNT portant réglementation de la publicité au Burkina Faso, en son Paragraphe 5 intitulé "De la publicité sur les armes à feu et les munitions". Cette disposition stipule en substance que: «Est interdite toute publicité sur les armes à feu et les munitions» et «Est interdite toute publicité sur les établissements fabriquant ou vendant des armes à feu et ceux fabriquant ou vendant des munitions».

Le Directeur de la réglementation du ministère de la Sécurité, Gérard HIEN, a noté la nécessité de faire appliquer les textes, d’autant qu’ils existent, même s’ils sont ignorés par la plupart des promoteurs.

Rappelant que les armes légères et de petit calibre sont certes des marchandises, mais des marchandises spécifiques qu’il faut traiter avec la plus grande précaution, le Secrétaire permanent de la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères (CNLPAL), Colonel-major Christophe TAPSOBA, a reconnu qu’avant la saisine de la commission par le CSC, elle n’avait pas vraiment pensé à l’aspect publicitaire, se contentant de mettre en œuvre la politique nationale en la matière.

Même s’il n’est plus besoin de rappeler que nul n’est censé ignorer la loi, certains vendeurs d’armes justifient leur publicité par le fait qu’ils ne savent pas qu’une règlementation de la publicité sur les armes existe. C’est pourquoi Madame Regina OUATTARA, le Directrice de la communication et de la sensibilisation de la CNLPAL, a salué la présente rencontre en regrettant qu’elle ne soit pas intervenue plus tôt, d’autant que notre pays est jugé laxiste dans la sous-région en matière de restrictions sur les ventes d’armes.

Le Président du CSC a rassuré ces différents acteurs de la lutte contre la prolifération des armes légères que malgré la nouveauté de l’activité, la nécessité d’actions synergiques n’est plus à démontrer, que des notes d’étude ont été produites et des actions seront prises dans un futur proche dans le sens de faire appliquer de manière stricte la loi, la publicité sur les armes étant explicitement interdite.

Le Conseiller Séraphine YAMEOGO a conclu la rencontre en louant cette tribune d’échanges qui s’est voulue un cadre d’harmonisation des actions à mener pour que si le régulateur va sur le terrain, il soit en mesure de passer les mêmes informations que les autres acteurs de contrôle.

La Direction de la Communication et des Relations Publiques

Actualités

DECISION N°2020- 026/CSC portant réglementation de la couverture médiatique des activités politiques durant la période du 1er octobre 2020 à 00 heure au 30 octobre 2020 à vingt-quatre (24) heures inclus

01/09/2020

DECISION N°2020- 026 /CSC portant réglementation de la couverture médiatique des activités politiques durant la période du 1er octobre 2020 à 00 heure au 30 octobre 2020 à vingt-quatre (24) heures inclus

Audience : la Coordonnatrice du SIG chez le président TANKOANO

25/08/2020

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Maître Soahanla Mathias TANKOANO, a reçu, en cette matinée du 25 août 2020, la Coordonnatrice du Service d'information du gouvernement (SIG), Mafarma SANOGO. Le président avait à ses côtés le Directeur de cabinet, Boureima DIALLO, et la Chargée d'études, Pauline KANTIONO. La Coordonnatrice était accompagnée de Paul NAGALO, Chef du département communication internationale du SIG.

Le cadre de dialogue inter-partis (CDIP) reçu en audience par le Président du Conseil supérieur de la communication

20/08/2020

Une délégation du Secrétariat exécutif du CDIP a été reçue en audience à sa demande par le Président du CSC, Maître Soahanla Mathias Tankoano, entouré de ses collaborateurs, le mercredi 19 août 2020.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web