Flash infos


Régulation de la publicité sur les établissements d’enseignement: le CSC veut accorder les violons avec les ministères de tutelle

08/08/2019
00:00
1 017

Une rencontre d’échanges présidée par la secrétaire générale du Conseil supérieur de la communication (CSC), Madame Massadalo Yvette Nacoulma, a regroupé les services techniques de ladite instance de régulation des médias et un représentant du secrétaire général du ministère des Enseignements supérieurs, de la recherche scientifique et de l’innovation le mercredi 7 août 2019, au sein de l’institution.

A l’entame des échanges, Madame Nacoulma a planté le décor en dressant le constat de l’engouement de plus en plus grandissant des établissements scolaires et des écoles supérieures pour la diffusion de publicités dans les médias. En tant qu’autorité de régulation des médias, le CSC envisage donc à travers les échanges d’établir une meilleure régulation de ces publicités touchant à l’éducation. Selon elle, cet objectif ne peut être véritablement atteint en mettant de côté les premiers acteurs concernés que sont les ministères de tutelle.

De l’état des lieux fait par le directeur de la publicité, Blagnima Traoré, il ressort qu’il existe effectivement au niveau des médias beaucoup de messages émanant des établissements d’enseignement, mais beaucoup ne sont pas conformes à la législation en vigueur. Cette situation tend à se complexifier pour le régulateur qui ne dispose d’aucune base de données sur les publicités ayant reçu le visa des ministères et leur contenu initial. 

Pour monsieur Elie N. Somé, représentant le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et de l’Innovation, son institution est en train de prendre les dispositions pour mieux réglementer ce secteur. Mais, a-t-il poursuivi, le ministère ne dispose pas des moyens nécessaires pour contrôler la véracité des messages diffusés.

En réponse à cela, la secrétaire générale du CSC estime que les deux institutions peuvent être complémentaires, si le ministère accepte de partager avec le CSC sa base de données sur les établissements ayant reçu un visa. Aussi, pour madame Nacoulma, cette rencontre organisée par le CSC s’inscrit dans le cadre de la défense de l’intérêt général, car l’enseignement constitue un domaine très sensible qui exige une synergie d’actions au niveau de l’ensemble des acteurs. Elle a regretté l’absence du ministère de l’Enseignement de base qui avait été pourtant invité à cette réunion.

La direction de la communication et des relations publiques
Actualités

DECISION N°2020- 026/CSC portant réglementation de la couverture médiatique des activités politiques durant la période du 1er octobre 2020 à 00 heure au 30 octobre 2020 à vingt-quatre (24) heures inclus

01/09/2020

DECISION N°2020- 026 /CSC portant réglementation de la couverture médiatique des activités politiques durant la période du 1er octobre 2020 à 00 heure au 30 octobre 2020 à vingt-quatre (24) heures inclus

Audience : la Coordonnatrice du SIG chez le président TANKOANO

25/08/2020

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Maître Soahanla Mathias TANKOANO, a reçu, en cette matinée du 25 août 2020, la Coordonnatrice du Service d'information du gouvernement (SIG), Mafarma SANOGO. Le président avait à ses côtés le Directeur de cabinet, Boureima DIALLO, et la Chargée d'études, Pauline KANTIONO. La Coordonnatrice était accompagnée de Paul NAGALO, Chef du département communication internationale du SIG.

Le cadre de dialogue inter-partis (CDIP) reçu en audience par le Président du Conseil supérieur de la communication

20/08/2020

Une délégation du Secrétariat exécutif du CDIP a été reçue en audience à sa demande par le Président du CSC, Maître Soahanla Mathias Tankoano, entouré de ses collaborateurs, le mercredi 19 août 2020.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web