Flash infos


Communiqué de presse: Le CSC interpelle les responsables de BF1 et Monsieur Issaka LlNGANI

13/06/2019
00:00
177

Le Conseil supérieur de la Communication a auditionné les responsables de la télévision BF1 et le journaliste Issaka LINGANI, le 10 juin 2019. Cette interpellation est relative au contenu de l'émission « Presse Echos» diffusée le dimanche 02 juin 2019 à partir de 11 heures sur les antennes de la télévision.
Le Conseil reproche à cette emission la diffusion de propos diffamatoires et injurieux prononcés par l'un des invités en la personne de monsieur Issaka LINGANI. L'audition a permis d'entendre, sur ces manquements, le Directeur général de BF1, monsieur Issoufou SARE, l'animateur de l'émission, monsieur Lookmann SAWADOGO ainsi que l'auteur des propos incriminés monsieur Issaka LINGANI.
Le Conseil salue la bonne disposition d'esprit du directeur général de BF1 et de l'animateur à prendre acte des observations de l'instance de régulation et à s'engager pour éviter de telles dérives à l'avenir. Il a prodigué des conseils aux intéressés tout en les invitant à plus de rigueur et de vigilance dans la conduite de l'émission « Presse Echos ».
Le Conseil a toutefois déploré l'attitude de monsieur Issaka LINGANI qui, sous le prétexte de la liberté d'opinion, n'a pas voulu reconnaître expressément la portée gravissime de ses propos. Il a toutefois reconnu s'être rétracté suite à la tentative de recadrage de l'animateur sur le plateau.
Le Conseil supérieur de la cornmunication saisit cette occasion pour interpeller l'ensemble des promoteurs de média, les animateurs et les invités des émissions d'expression directe sur la responsabilité qui est la leur dans le respect scrupuleux de la loi, de l'éthique et de la déontologie de l'information. A la suite de son approche pédagogique, le Conseil se verra dans l'obligation d'appliquer les sanctions prévues par la loi à tout contrevenant aux textes en vigueur.
Le Conseil tient à rappeler aux uns et aux autres que les émissions d'expression directe ne sont pas des lieux pour proférer des injures, diffamer ou s'adonner à des dérives langagières. Elles constituent plutôt des tribunes pour des débats contradictoires en vue de mieux enraciner notre démocratie.

Pour le Conseil/ le Vice-Président

Abdoulazize Bamogo
Actualités

Rencontre CSC-Editeurs de services : les « Télénovelas » au cœur des échanges

27/09/2019

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a, le vendredi 27 septembre 2019, eu une rencontre d'échanges avec les responsables des télévisions publiques, privées et Canal+Burkina sur le contenu de leurs programmes servis au public. Il s'agissait pour l'instance de régulation d'interpeller les chaînes de télévision sur la problématique des séries brésiliennes dites « Télénovelas » et les inviter à réfléchir sur les mesures à prendre pour atténuer leurs effets néfastes sur le public jeune.

Rencontre CSC-Union africaine: le processus électoral au cœur des échanges

19/09/2019

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Me Soahanla Mathias TANKOANO, a, le mercredi 18 septembre 2019, reçu une délégation de l'Union africaine (UA) et de l'Institut international pour la démocratie et l'assistance (IDEA International). La délégation, conduite par Minata SAMATE/CESSOUMA, Commissaire aux Affaires politiques de l'UA, est venue comprendre comment l'instance de régulation compte gérer la campagne électorale de l'élection présidentielle de 2020.

Montée des couleurs: le personnel du CSC sacrifie à la tradition

02/09/2019

Le personnel du Conseil supérieur de la communication (CSC) a sacrifié, ce lundi 2 septembre 2019, à la traditionnelle montée des couleurs. Le président, Me Mathias TANKOANO et les Conseillers, les directeurs, les chefs de service et agents réunis sur le perron ont hissé le drapeau national en chantant haut le Ditanyè.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web