Flash infos

Questions genre dans les médias : un pool de consultants de l’Union européenne reçu par le Président du Conseil supérieur de la communication (CSC)

17/04/2019
00:00
99

Une équipe de consultants engagés par l’Union européenne pour mener une étude sur les questions genre dans les médias a été reçue par Maître Soahanla Mathias Tankoano, Président du CSC (Conseil supérieur de la communication), le mardi 16 avril 2019.

L’équipe de consultantes, composée de Mesdames Nestorine Sangaré et Virginie Ramey, a, dans un premier temps, exposé au Président Tankoano les motifs de sa visite, avant de s’entretenir longuement avec lui sur les questions spécifiques au genre dans les médias et les attentes du CSC en la matière.

A entendre Madame Virginie Ramey, l’étude devra faire ressortir la représentativité des femmes dans les métiers de l’information ; leur accès à l’information et aux technologies de l’information et de la communication ; la question des mutilations génitales féminines ; leur participation aux élections. Tous cela, dans le but de suggérer à l’Union européenne une liste d’actions qu’elle devra financer.

Pour ce faire, les conclusions de cette étude seront passées en revue et validées au cours d’un atelier de restitution devant réunir l’ensemble des personnes morales ou physiques ayant participé à son déroulement. Ensuite, suivra une formation du personnel de l’Union européenne pour lui donner les rudiments devant le guider dans ses rapports avec les partenaires choisis.

En retour, Me Soahanla Mathias Tankoano les a remerciés pour le choix porté sur le CSC pour cette étude ; il a, par la même occasion, saisi la balle au bond pour leur faire part des prérogatives régaliennes de son institution qui consistent, entre autres, en période ordinaire, à œuvrer pour la promotion de la liberté de la presse, tout en veillant au respect de la loi et de l’éthique dans les médias, et de veiller à l’égal accès des candidats aux médias en période électorale, puis promouvoir le principe de l’équilibre dans le traitement de l’information, à tout instant.

Le Président Tankoano a également fait remarquer que dans les nominations aux postes de responsabilité au CSC, la parité a été prise en compte; la preuve en est que les deux délégations régionales du CSC, à l’Ouest et à l’Est, sont dirigées par des dames. Dans l’ensemble, les dernières nominations au CSC ont fait la part belle à près de 40% de femmes.

Abordant la question des méfaits de certains contenus médiatiques tels que les émissions interactives et les télénovelas, le Président du CSC a estimé que des réflexions plus poussées pour mieux les encadrer seront menées. Dans cette dynamique, Me Mathias Tankoano a émis l’idée que ces émissions puissent être souvent orientées sur certaines questions d’intérêt national telles que la pratique de l’excision et les croyances religieuses et l’influence des « télénovelas » sur la société.

Au sortir de ces échanges de près de deux heures, on peut donc retenir comme recommandations : la nécessité de la formation des animateurs des émissions interactives ; l’élaboration d’une charte de conduite des émissions interactives sous l’égide du CSC ; l’organisation d’un débat national sur l’influence des « télénovelas » dans le changement social.

La direction de la communication et des relations publiques

Actualités

Le Président du CSC reçoit l’association des photojournalistes du Burkina

17/05/2019

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Me Soahanla Mathias TANKOANO, a reçu en audience, ce vendredi 17 mai 2019, l'Association des photojournalistes du Burkina (APB).  La toute nouvelle organisation de professionnels de la presse est venue se faire connaître de l'instance de régulation et exposer à son premier responsable ses préoccupations et ses attentes.

Le Collège des Conseillers du CSC rend visite au Moogho Naaba

08/05/2019

Le Collège des Conseillers du Conseil supérieur de la communication (CSC) a rendu une visite de courtoisie, ce mercredi 8 mai 2019, au Moogho Naaba Baongho. La délégation, conduite par le président Me Soahanla Mathias TANKOANO, est allée se présenter au monarque et demander ses conseils et bénédictions.

26ème journée mondiale de la liberté de la presse : le président du CSC lance les activités commémoratives

06/05/2019

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC),  Me Soahanla Mathias TANKOANO, a parrainé,  le jeudi 3 mai 2019  dans la salle de conférences de la DGCOOP, la cérémonie de commémoration de la journée mondiale de la liberté de la presse sous le thème  « Médias et  élections dans un contexte de crise sécuritaire et communautaire au Burkina Faso ».

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web