Flash infos


FDS et médias nouent un pacte dans la riposte contre le terrorisme

25/03/2019
00:00
228

Les travaux de l’atelier de réflexion sur les passerelles de dialogue entre les FDS et les médias dans la politique de riposte contre le terrorisme avec pour thème «médias et sécurité» ont pris fin ce 23 mars à Koudougou. Ils avaient été ouverts le 21 mars dernier par le ministre de la Sécurité, représentant le Premier ministre. La rencontre a été rendue possible grâce au Programme des Nations unies pour le développement au Burkina Faso.

La riposte contre le terrorisme ne saurait être l’affaire des seules forces de défense et de sécurité (FDS); il est de notoriété que même dans une guerre conventionnelle, la communication joue un rôle déterminant, à fortiori dans cette guerre asymétrique qui est imposée au pays. C’est ainsi que le Conseil supérieur de la Communication (CSC) et le Secrétariat général de la Défense nationale (SGDN) ont organisé une réflexion sur le thème «médias et sécurité». L’objectif étant de poser des pavés sur lesquels éléments des FDS et animateurs des médias vont marcher vers le même but sans se gêner mutuellement.

Au terme de ces trois jours de réflexion, les éléments des FDS ont formulé des attentes vis-à-vis de leurs ‘’partenaires’’ des médias et ces derniers ont également dit ce que les forces de défense et de sécurité doivent faire pour les laisser travailler librement.
Après Koudougou, c’est Banfora qui abrite le même type d’exercice à partir de ce lundi 25 mars dans le but d’avoir une large consultation. Les conclusions de cette réflexion seront combinées à celles de Koudougou pour mener un plaidoyer auprès de l’autorité et au sein des FDS et des médias.


La Direction de la Communication et des Relations publiques

Actualités

Rencontre CSC-Editeurs de services : les « Télénovelas » au cœur des échanges

27/09/2019

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a, le vendredi 27 septembre 2019, eu une rencontre d'échanges avec les responsables des télévisions publiques, privées et Canal+Burkina sur le contenu de leurs programmes servis au public. Il s'agissait pour l'instance de régulation d'interpeller les chaînes de télévision sur la problématique des séries brésiliennes dites « Télénovelas » et les inviter à réfléchir sur les mesures à prendre pour atténuer leurs effets néfastes sur le public jeune.

Rencontre CSC-Union africaine: le processus électoral au cœur des échanges

19/09/2019

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Me Soahanla Mathias TANKOANO, a, le mercredi 18 septembre 2019, reçu une délégation de l'Union africaine (UA) et de l'Institut international pour la démocratie et l'assistance (IDEA International). La délégation, conduite par Minata SAMATE/CESSOUMA, Commissaire aux Affaires politiques de l'UA, est venue comprendre comment l'instance de régulation compte gérer la campagne électorale de l'élection présidentielle de 2020.

Montée des couleurs: le personnel du CSC sacrifie à la tradition

02/09/2019

Le personnel du Conseil supérieur de la communication (CSC) a sacrifié, ce lundi 2 septembre 2019, à la traditionnelle montée des couleurs. Le président, Me Mathias TANKOANO et les Conseillers, les directeurs, les chefs de service et agents réunis sur le perron ont hissé le drapeau national en chantant haut le Ditanyè.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web