Flash infos

Après le travail, la détente

01/03/2019
00:00
111

Les délégations des instances de régulation de la Plateforme de l’UEMOA et de la Guinée-Conakry et du Réseau des instances africaines de régulation de la communication (RIARC) ont visité le site de sculpture sur granite de Laongo, le 28 février 2019.
Pendant que les présidents des instances de régulation de la communication de la Plateforme de l’UEMOA et de la Guinée-Conakry et du RIARC, invités aux festivités du cinquantenaire du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) étaient reçus en audience au palais de Kosyam par le président du Faso, les membres des délégations qui les accompagnent ont effectué une excursion à Laongo. Laongo est une bourgade située dans la province de l’Oubritenga, région du Plateau Central, à une trentaine de kilomètres de Ouagadougou.
Accueillis par le conservateur du site, Théophile NACOULMA,
les visiteurs ont eu droit à une visite guidée et commentée des œuvres. Il faut souligner que le premier symposium qui a donné naissance au site s’est tenu en 1989. A ce jour, 12 symposiums ont permis d’y laisser plus de 200 œuvres sculptées par des artistes de diverses nationalités traitant des thèmes variés portant sur la femme, l’amour, l’environnement, le pouvoir, les animaux, l’argent...
A un jet de pierre, un deuxième site laisse voir d’autres sculptures, généralement plus gigantesques et plus récentes. Au dernier symposium, un Sénégalais y a sculpté Thomas SANKARA, en hommage à nos grands hommes. A l’issue de la visite, en service à la cellule de communication du Conseil national de la Communication du Cameroun, Henriette Neuilly ONGUENE, a bien voulu nous confier ses impressions :
« Cette excursion a été une expérience enrichissante, surtout que c'est la première fois que j'effectue une visite au Burkina Faso. J'ai véritablement apprécié l'esprit qui se dégage de ce qui se présente apparemment comme des pierres, mais qui, après les explications du conservateur, sont pleines de vie et regorgent d'enseignements profonds qui servent de boussole pour les visiteurs pour le restant de leur vie. On ressort de ce site grandi... Toute la philosophie de la vie en elle-même s'y retrouve. J'ai été conquise. »                                                                                                   Henriette Neuilly ONGUENE

La Direction de la Communication et des Relations publiques

Actualités

Le Président du CSC reçoit l’association des photojournalistes du Burkina

17/05/2019

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Me Soahanla Mathias TANKOANO, a reçu en audience, ce vendredi 17 mai 2019, l'Association des photojournalistes du Burkina (APB).  La toute nouvelle organisation de professionnels de la presse est venue se faire connaître de l'instance de régulation et exposer à son premier responsable ses préoccupations et ses attentes.

Le Collège des Conseillers du CSC rend visite au Moogho Naaba

08/05/2019

Le Collège des Conseillers du Conseil supérieur de la communication (CSC) a rendu une visite de courtoisie, ce mercredi 8 mai 2019, au Moogho Naaba Baongho. La délégation, conduite par le président Me Soahanla Mathias TANKOANO, est allée se présenter au monarque et demander ses conseils et bénédictions.

26ème journée mondiale de la liberté de la presse : le président du CSC lance les activités commémoratives

06/05/2019

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC),  Me Soahanla Mathias TANKOANO, a parrainé,  le jeudi 3 mai 2019  dans la salle de conférences de la DGCOOP, la cérémonie de commémoration de la journée mondiale de la liberté de la presse sous le thème  « Médias et  élections dans un contexte de crise sécuritaire et communautaire au Burkina Faso ».

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web