Flash infos

Audience du Cabinet du CSC : Le Vice-Président exercant la plénitude des attibutions du Président du CSC M. Dieudonné Désiré Comboïgo reçoit Publicitaires Associés

18/04/2018
14:08
99

Le Vice-président exerçant la plénitude des attributions de Président du Conseil supérieur de la communication a reçu en audience le jeudi 11 avril 2018, une délégation de l’association Publicitaires Associés conduite par sa première responsable, Madame Cécile Gouba.
Cette audience, selon Madame Cécile Gouba, a pour objet de transmettre les chaleureuses félicitations de la faîtière des publicitaires du Burkina Faso au Vice-président du CSC pour sa réhabilitation dans ses droits et de lui présenter le nouveau bureau de l’association.
Le Vice-président et ses visiteurs d’une matinée ont également échangé sur ses projets et les perspectives de régulation de la publicité. A cet effet, la première responsable de Publicitaires Associés a exprimé le vœu de voir la loi 080 régissant le secteur de la publicité mise en œuvre.
Elle a demandé aux noms de ses collègues, l’accompagnement du CSC pour assainir le secteur de la publicité ; car à l’entendre, le secteur continu d’être envahi par des non professionnels au détriment des professionnels qui créent des emplois et paient des impôts à l’Etat. Pour mieux défendre les intérêts de leur corporation, Mme Gouba a indiqué que Publicitaires Associés a déjà initié un certain nombre d’actes. Il s’agit notamment des visites de courtoisie aux médias, leurs premiers partenaires, l’édition d’une brochure sur la loi 080, et d’un livret comportant leur statut, et l’élaboration d’un dépliant. A cela, il faut ajouter les actions futures comme des formations à l’intention des annonceurs, des directeurs de la communication et de la presse ministérielle (DCPM) et des chargés et directeurs de communication des entreprises privées.
Le Vice-président pour sa part s’est réjoui à l’idée de recevoir les membres du nouveau bureau de Publicitaires Associés, la structure qu’il représente au sein du collège des conseillers de l’instance de régulation. Il a salué cet esprit d’initiative des membres de ce bureau et s’est montré disponible à les accompagner à la hauteur des possibilités qui s’offrent au CSC. Monsieur Dieudonné Désiré Comboigo les a par ailleurs invité à cultiver l’union et l’entente au sein de la faitière des publicitaires du Burkina Faso.

La Direction de la communication et des Relations publiques


Actualités

Compte rendu de l’audience accordée par le Vice-président exerçant la plénitude des attributions du Président du Conseil supérieur de la communication à monsieur Bernard Chenuaud

21/05/2018

Le Vice-président exerçant la plénitude des attributions du Président du CSC, monsieur Dieudonné Désiré Comboïgo a reçu monsieur Bernard Chenuaud Directeur adjoint Afrique de CFI, le mardi 16 mai 2018. Il s'est agi pour monsieur Chenuaud de recueillir l'avis du CSC sur un ensemble de questions, en prélude à un projet que CFI entrevoit mener conjointement avec les autorités de régulation des pays que sont : le Niger, le Mali et le Burkina Faso, et certains acteurs médiatiques de ces contrées.

CONSEIL SUPERIEUR DE LA COMMUNICATION : Le vice-président exerçant la plénitude des attributions du président installe le comptable principal des matières

04/05/2018

Le vice-président exerçant la plénitude des attributions du président du CSC a procédé ce mercredi 02 mai 2018 dans la matinée, à l'installation du comptable principal des matières du CSC, Monsieur Siriki Berthé, administrateur des services financiers, nommé par décret en Conseil des ministres, le 26 mars 2018.

LES PAGES DU REGULATEUR DES MEDIAS : La contribution des médias Burkinabé au renforcement de l’Etat de droit

03/05/2018

Le thème de la commémoration de la journée internationale de la liberté de la presse du 03 mai 2018, choisi par Reporter sans frontière (RSF) est : « Médias, justice et état de droit : les contrepoids du pouvoir ». Aussi, pour sa première publication du mercredi 02 mai, « Les pages du régulateur des médias » a bien voulu s'attarder sur cette invite à l'introspection, contexte oblige, toute chose qui l'inspire à scruter le thème suivant : « La contribution des médias Burkinabé au renforcement de l'Etat de droit ». Cette réflexion qui tombe fort à propos, car elle permet non seulement d'éclairer la jeune génération sur le chemin parcouru, mais aussi de permettre aux seniors de dresser le bilan à travers une évaluation des actions antérieures. Il n'est aucunement prétentieux de soutenir aujourd'hui, l'effectivité de l'existence d'une liberté de la presse au pays des hommes intègres. Ce, au regard des classements de RSF sur l'état de la liberté de la presse dans le monde qui a de 2016 à 2018 successivement classé le Burkina Faso  devant de vieilles traditions démocratiques occidentales comme la France, classée 45ème en 2016 alors que le Burkina Faso était 42ème, encore 42ème en 2017 devant les USA classé 43ème, puis 41ème en 2018 avec les USA à la 45ème place.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web