Les partis politiques ou regroupements d’indépendants prenant part aux élections municipales partielles et complémentaires du 28 mai 2017 sont invités au tirage au sort de l’ordre de passage pour les « messages de campagne » dans les médias publics le vendredi 05 mai 2017 à 9 heures dans la Salle de Conférences du CSC.

Flash info :

Communiqué final de la rencontre d’échanges entre le CSC et les responsables des entreprises de presse écrite et en ligne

13/03/2017
00:00
145


La Présidente du Conseil supérieur de la communication a rencontré, le lundi 13 mars 2017, les promoteurs/responsables des entreprises de presse écrite et en ligne. A l'issue de cette rencontre, un communiqué final a été rédigé.

Communiqué final de la rencontre d’échanges entre 
le CSC et les entreprises de presse écrite et en ligne

Le treize du troisième mois de l’an 2017 à partir de 15 heures, il a été tenu dans la salle de conférences du Conseil supérieur de la communication, une rencontre d’échanges entre les responsables des entreprises de presse écrite et en ligne et l’Instance de régulation de la communication au Burkina Faso, autour de la problématique du traitement de l’information. En effet, dans ce contexte social marqué par le terrorisme et les incursions de groupes armés sur notre territoire, l’information traitée par les médias en général devrait plus contribuer à la consolidation de la paix sociale.
Les discussions ont été conduites par Mme la Présidente du Conseil supérieur de la communication et ont connu la participation de conseillers et de cadres du CSC, de responsables de médias et de représentants de médias. 
L’objectif de la rencontre a donc été de s’accorder sur la manière de collecter et de traiter l’information en considérant que le plus grand danger en pareil cas, est psychologique. Il a été constaté que la presse se fait parfois le relai implicite des terroristes, par certaines publications. Informer le public sans faire l’apologie du terrorisme, voilà toute l’équation. 
Tous les participants ont été unanimes sur l’impérieuse nécessité de prendre des engagements allant dans le sens de l’amélioration du traitement de l’information en cette période sensible, et des initiatives ont déjà été prises par certains médias et par certaines associations professionnelles.
Dans ce sens, tous les acteurs sont invités à s’impliquer franchement et de façon responsable dans la recherche du vrai et de l’utile. 
En vue d’y parvenir, les participants ont convenu de ce qui suit :
-Appeler l’attention des membres du gouvernement sur la nécessité d’entreprendre une nouvelle forme de communication ;
-Inviter les forces de sécurité et de défense à communiquer beaucoup plus autour des questions sécuritaires pour éviter la psychose au sein de la population ; le CSC a été invité à aller à la rencontre des FDS pour mener le plaidoyer ;
-Poursuivre la campagne d’éducation aux médias pour sensibiliser le public sur la production et la consommation de l’information ;
-Rendre disponible un guide pratique du journaliste par le CSC en attendant l’élaboration d’une charte de traitement de l’information en temps de crise par les associations professionnelles de journalistes ;
-Donner plus de moyens à la Direction de l’Observation des médias pour recenser les manquements aux règles déontologiques et les communiquer aux médias de façon hebdomadaire ;
-Eviter de relayer les informations liées aux communautés pour ne pas stigmatiser certaines populations ;
-Créer une rubrique sur le site d’information du gouvernement dans laquelle les médias et le public peuvent vérifier les rumeurs ;
-Demander aux FDS d’assouplir leurs méthodes de travail pour éviter d’entraver le travail des journalistes sur le terrain ;
-Initier des actions de formation au profit des journalistes et animateurs afin de tendre progressivement vers la spécialisation des acteurs ;
-Interpeller fréquemment les médias, notamment par l’institution d’un cadre périodique de concertation et s’interroger sur leurs bilans ;


Fait à Ouagadougou le 13 mars 2017


Les Participants

Actualités

Monitoring du discours électoral

23/05/2017

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) dresse un bilan positif de la première semaine de monitoring des médias dans le cadre de la campagne électorale des municipales partielles du 28 mai prochain.  Sur la base de l'observation quotidienne, tant au siège que par les observateurs déployés sur l'ensemble des circonscriptions concernées par les élections, le CSC note avec satisfaction que le discours électoral des acteurs en lice est exempt de dérives graves. 

Réaction de la présidente du CSC suite à la dernière parution du journal L’Evénément

13/05/2017

En marge de la session de formation des journalistes de la région du Sahel tenue le Jeudi 11 Mai 2017 à Dori, la Présidente du CSC, Nathalie SOME réagit à la dernière parution du Journal l'Evènement qui fait état de malversation à hauteur de 87 pour cent du budget des élections de 2015.

Programme d’urgence du CSC Les journalistes du Sahel formés au traitement de l’information sécuritaire

12/05/2017

Le Conseil supérieur de la communication a organisé au profit des journalistes de la région du Sahel une session de formation dans le traitement de l'information sécuritaire. L'activité qui s'est tenue le 11 mai 2017 dans la salle de conférences de la Direction régionale des Etudes et de la planification (DREP) a été présidée par la première responsable de l'institution, Nathalie SOME.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web