Flash infos

Médias au Sahel: Le CSC sensibilise contre l’extrémisme

24/02/2017
00:00
410


Le Conseil supérieur de la communication a rencontré les responsables de médias de la région du Sahel et les Forces de défense et de sécurité, le mardi 21 février 2017 dans la ville de Dori pour échanger sur la gestion de l’information dans le contexte sécuritaire sensible. A cette rencontre, hommes de médias et Forces de défenses ont échangé pour plus de complémentarité dans l’action contre la menace de l’extrémisme violent. 

Le Burkina Faso fait face depuis un certain temps à des menaces au plan sécuritaire à même de troubler la paix dans certaines localités. Outre les menaces terroristes, l’on assiste à une radicalisation du discours religieux dans certaines localités comme celles du Sahel et du Sourou lors des prêches de certains responsables religieux qui font l’apologie de la violence, au mépris de la réglementation. Conscient que la diffusion de tels propos peut contribuer à envenimer la situation et compromettre les efforts de l’Etat, le Conseil supérieur de la communication a initié cette rencontre de sensibilisation avec les responsables de médias du Sahel et les Forces de Défense et de sécurité.

Sous la conduite de la présidente du CSC, madame Nathalie SOME, cette rencontre a permis d’échanger avec les responsables de médias en vue d’éviter la diffusion de messages pouvant heurter la sensibilité des populations, inciter celles-ci à la violence ou compromettre les efforts de l’Etat au plan sécuritaire. Les médias de la région du Sahel sont en prise avec des menaces multiformes qui entravent sérieusement leur mission sur le terrain. Des témoignages poignants livrés à l’occasion ont permis de comprendre que les hommes de médias, ceux du Soum en particulier, vivent leur sacerdoce avec « la peur au ventre ». La menace sur la liberté d’expression est réelle dans la localité. Pour amoindrir le risque d’être pris pour cible, des responsables de radios ont élagué leurs grilles de programmes. 

L’échange instauré entre médias et représentants des Forces de défense et de sécurité (FDS) a été fraternel et fructueux. Les FDS ont rappelé aux hommes de médias le schéma de collaboration souhaitable : aller à la source, vérifier l’information, éviter les scoops ou les informations de nature à semer la psychose et s’en tenir aux informations de sources officielles dignes de foi. Les journalistes se sont dits conscients de leur responsabilité sociale et ont souhaité plus d’ouverture et de collaboration de la part des FDS car la recherche de l’information commande souvent diligence et précision. Unanimement, les journalistes ont lancé un appel aux autorités pour la prise en compte de leur sécurité dans les zones sensibles ; étant, du fait de leur mission, contraints de descendre sur les théâtres d’opérations qu’importe l’heure et les circonstances.   

La présidente du CSC s’est dite préoccupée par la sécurité des hommes et femmes de médias. Aussi leur a-t-elle recommandé prudence et discernement. A l’issue de cette activité qui devrait également concernée la ville de Ouahigouya, un rapport sera fait aux autorités avec de fortes recommandations pour la prise en compte de la donne sécuritaire des médias dans les zones sensibles.


La Direction de la communication et des relations publiques / CSC

Actualités

HAC/GUINEE CONAKRY- CSC/ BURKINA FASO : UNE COOPERATION SUD – SUD SOUS DE BONS AUSPICES

12/06/2018

Une délégation de la Haute Autorité de la communication (HAC) de Guinée Conakry, conduite par sa présidente, Madame Martine Kondé, a séjourné à Ouagadougou du lundi 4  au vendredi 8 juin 2018.  Plusieurs activités impliquant les deux instances de régulation ont marqué ce séjour qui augure d'une coopération sud – sud qui porte.  

Communiqué de presse : audition du journal « Le Dossier »

23/05/2018

La Commission de la Liberté de la Presse, de l'Ethique et de la Déontologie du Conseil Supérieur de la Communication a procédé à l'audition du directeur de publication du journal « Le Dossier » le vendredi 18 mai 2018 au sein de l'institution. Ce, après plusieurs reports dus à la tenue du procès du putsch de 2015 auquel les parties prennent part. Cette audition fait suite à une plainte pour calomnie et diffamation introduite le 23 février 2018 par monsieur Soahonla Mathias TANKOANO

Compte rendu de l’audience accordée par le Vice-président exerçant la plénitude des attributions du Président du Conseil supérieur de la communication à monsieur Bernard Chenuaud

21/05/2018

Le Vice-président exerçant la plénitude des attributions du Président du CSC, monsieur Dieudonné Désiré Comboïgo a reçu monsieur Bernard Chenuaud Directeur adjoint Afrique de CFI, le mardi 16 mai 2018. Il s'est agi pour monsieur Chenuaud de recueillir l'avis du CSC sur un ensemble de questions, en prélude à un projet que CFI entrevoit mener conjointement avec les autorités de régulation des pays que sont : le Niger, le Mali et le Burkina Faso, et certains acteurs médiatiques de ces contrées.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web