Les partis politiques ou regroupements d’indépendants prenant part aux élections municipales partielles et complémentaires du 28 mai 2017 sont invités au tirage au sort de l’ordre de passage pour les « messages de campagne » dans les médias publics le vendredi 05 mai 2017 à 9 heures dans la Salle de Conférences du CSC.

Flash info :

Médias au Sahel: Le CSC sensibilise contre l’extrémisme

24/02/2017
00:00
107


Le Conseil supérieur de la communication a rencontré les responsables de médias de la région du Sahel et les Forces de défense et de sécurité, le mardi 21 février 2017 dans la ville de Dori pour échanger sur la gestion de l’information dans le contexte sécuritaire sensible. A cette rencontre, hommes de médias et Forces de défenses ont échangé pour plus de complémentarité dans l’action contre la menace de l’extrémisme violent. 

Le Burkina Faso fait face depuis un certain temps à des menaces au plan sécuritaire à même de troubler la paix dans certaines localités. Outre les menaces terroristes, l’on assiste à une radicalisation du discours religieux dans certaines localités comme celles du Sahel et du Sourou lors des prêches de certains responsables religieux qui font l’apologie de la violence, au mépris de la réglementation. Conscient que la diffusion de tels propos peut contribuer à envenimer la situation et compromettre les efforts de l’Etat, le Conseil supérieur de la communication a initié cette rencontre de sensibilisation avec les responsables de médias du Sahel et les Forces de Défense et de sécurité.

Sous la conduite de la présidente du CSC, madame Nathalie SOME, cette rencontre a permis d’échanger avec les responsables de médias en vue d’éviter la diffusion de messages pouvant heurter la sensibilité des populations, inciter celles-ci à la violence ou compromettre les efforts de l’Etat au plan sécuritaire. Les médias de la région du Sahel sont en prise avec des menaces multiformes qui entravent sérieusement leur mission sur le terrain. Des témoignages poignants livrés à l’occasion ont permis de comprendre que les hommes de médias, ceux du Soum en particulier, vivent leur sacerdoce avec « la peur au ventre ». La menace sur la liberté d’expression est réelle dans la localité. Pour amoindrir le risque d’être pris pour cible, des responsables de radios ont élagué leurs grilles de programmes. 

L’échange instauré entre médias et représentants des Forces de défense et de sécurité (FDS) a été fraternel et fructueux. Les FDS ont rappelé aux hommes de médias le schéma de collaboration souhaitable : aller à la source, vérifier l’information, éviter les scoops ou les informations de nature à semer la psychose et s’en tenir aux informations de sources officielles dignes de foi. Les journalistes se sont dits conscients de leur responsabilité sociale et ont souhaité plus d’ouverture et de collaboration de la part des FDS car la recherche de l’information commande souvent diligence et précision. Unanimement, les journalistes ont lancé un appel aux autorités pour la prise en compte de leur sécurité dans les zones sensibles ; étant, du fait de leur mission, contraints de descendre sur les théâtres d’opérations qu’importe l’heure et les circonstances.   

La présidente du CSC s’est dite préoccupée par la sécurité des hommes et femmes de médias. Aussi leur a-t-elle recommandé prudence et discernement. A l’issue de cette activité qui devrait également concernée la ville de Ouahigouya, un rapport sera fait aux autorités avec de fortes recommandations pour la prise en compte de la donne sécuritaire des médias dans les zones sensibles.


La Direction de la communication et des relations publiques / CSC

Actualités

Monitoring du discours électoral

23/05/2017

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) dresse un bilan positif de la première semaine de monitoring des médias dans le cadre de la campagne électorale des municipales partielles du 28 mai prochain.  Sur la base de l'observation quotidienne, tant au siège que par les observateurs déployés sur l'ensemble des circonscriptions concernées par les élections, le CSC note avec satisfaction que le discours électoral des acteurs en lice est exempt de dérives graves. 

Réaction de la présidente du CSC suite à la dernière parution du journal L’Evénément

13/05/2017

En marge de la session de formation des journalistes de la région du Sahel tenue le Jeudi 11 Mai 2017 à Dori, la Présidente du CSC, Nathalie SOME réagit à la dernière parution du Journal l'Evènement qui fait état de malversation à hauteur de 87 pour cent du budget des élections de 2015.

Programme d’urgence du CSC Les journalistes du Sahel formés au traitement de l’information sécuritaire

12/05/2017

Le Conseil supérieur de la communication a organisé au profit des journalistes de la région du Sahel une session de formation dans le traitement de l'information sécuritaire. L'activité qui s'est tenue le 11 mai 2017 dans la salle de conférences de la Direction régionale des Etudes et de la planification (DREP) a été présidée par la première responsable de l'institution, Nathalie SOME.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web