Flash infos


Appel du CSC à un traitement responsable des questions militaires et sécuritaires dans les médias et les réseaux sociaux

16/10/2015
18:00
1 756

Le Conseil supérieur de la communication constate, avec regret, que le traitement de ces sujets par certains médias et citoyens sur les réseaux sociaux se fait sans précaution aucune et très souvent au mépris des règles déontologiques.
Il en découle la diffusion et la publication d’informations mal présentées et parfois erronées contribuant ainsi à semer la peur et la psychose au sein des populations. L’assaut du camp Naaba Koom par les forces loyalistes, les malheureux évènements de Samorogouan et d’Oursi en sont des illustrations.
 Si l’instance de régulation de la communication sociale comprend le nécessaire besoin d’informations des citoyens, elle déplore en revanche l’absence de responsabilité sociale de certains acteurs des médias dans la collecte, le traitement et la diffusion de l’information.
Face à la question très sensible de la sécurité, le Conseil supérieur de la communication appelle les médias à :
1)    s’abstenir de publier ou de diffuser des informations stratégiques militaires et/ou de défense et toute autre information pouvant porter atteinte à la sûreté de l’Etat, ou compromettre l’action des Forces de Défense et de Sécurité sur le terrain ;
2)    s’assurer de la qualité et de la compétence de leurs invités appelés à s’exprimer sur ces sujets très sensibles et à procéder systématiquement à la vérification des sources  et au recoupement de l’information;
Le Conseil supérieur de la communication appelle également les animateurs des réseaux sociaux et les citoyens intervenant dans les médias à :
-    faire preuve de modération et de responsabilité dans leurs déclarations, commentaires et analyses ;
-    s’abstenir de divulguer des informations révélant la position des troupes et de publier des informations erronées.
Le Conseil supérieur de la communication sait compter sur le sens élevé de responsabilité et sur le patriotisme des acteurs des médias, des animateurs des réseaux sociaux et de tous les citoyens pour une communication apaisée, gage de la paix sociale et d’un aboutissement heureux de la transition politique au Burkina Faso.
Pour le Conseil supérieur de la communication
                                                                                                    La Présidente

Nathalie SOME
   Chevalier de l’Ordre du Mérite Burkinabè
Actualités

DECISION N°2020- 026/CSC portant réglementation de la couverture médiatique des activités politiques durant la période du 1er octobre 2020 à 00 heure au 30 octobre 2020 à vingt-quatre (24) heures inclus

01/09/2020

DECISION N°2020- 026 /CSC portant réglementation de la couverture médiatique des activités politiques durant la période du 1er octobre 2020 à 00 heure au 30 octobre 2020 à vingt-quatre (24) heures inclus

Audience : la Coordonnatrice du SIG chez le président TANKOANO

25/08/2020

Le président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Maître Soahanla Mathias TANKOANO, a reçu, en cette matinée du 25 août 2020, la Coordonnatrice du Service d'information du gouvernement (SIG), Mafarma SANOGO. Le président avait à ses côtés le Directeur de cabinet, Boureima DIALLO, et la Chargée d'études, Pauline KANTIONO. La Coordonnatrice était accompagnée de Paul NAGALO, Chef du département communication internationale du SIG.

Le cadre de dialogue inter-partis (CDIP) reçu en audience par le Président du Conseil supérieur de la communication

20/08/2020

Une délégation du Secrétariat exécutif du CDIP a été reçue en audience à sa demande par le Président du CSC, Maître Soahanla Mathias Tankoano, entouré de ses collaborateurs, le mercredi 19 août 2020.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web