Les partis politiques ou regroupements d’indépendants prenant part aux élections municipales partielles et complémentaires du 28 mai 2017 sont invités au tirage au sort de l’ordre de passage pour les « messages de campagne » dans les médias publics le vendredi 05 mai 2017 à 9 heures dans la Salle de Conférences du CSC.

Flash info :

Organisation et fonctionnement du Conseil supérieur de la communication

 

Le Conseil supérieur de la communication est composé de neuf (09) membres permanents nommés par décret pris en Conseil des ministres ainsi qu’il suit :
- trois (03) membres désignés par le Président du Faso ;
- un (01) membre désigné par le Président de l’Assemblée nationale ;
- un (01) membre désigné par le Président du Sénat ;
- un (01) magistrat désigné par le Président du Conseil constitutionnel ;
- trois (03) membres désignés par les associations professionnelles représentatives des médias dont un de la presse écrite ou en ligne, un de l’audiovisuel et un du secteur de la publicité.
Le mandat des membres du Conseil supérieur de la communication est de cinq ans non renouvelables. Le Président est élu par ses pairs.
La réunion des membres du Conseil forme le Collège des Conseillers. Le Collège des Conseillers est l’organe délibérant du CSC. Il mène ses travaux en session plénière, en commissions spécialisées, et en commissions ad ’hoc. Quatre (4) commissions spécialisées ont été mises en place au sein du collège.
Il s’agit de :
- la Commission chargée de la Liberté de presse, de l’Éthique et de la Déontologie ;
- la Commission chargée du Pluralisme, de l’Équilibre de l’information et de la diversité ;
- la Commission chargée de la Règlementation, des Mutations technologiques et de la coopération ;
- la Commission chargée de la Publicité.
Le Conseil supérieur de la communication est administré par son Président. Il est assisté d’un service administratif. L’actuel collège des conseillers, formé de neuf (09) membres a été installé le 12 septembre 2014. Il est présidé par Mme Nathalie SOME.
L’administration est composée :
- du cabinet du Président
- du Secrétariat général.

Le Cabinet comprend :
- le Directeur de Cabinet,
- le Secrétariat particulier,
- les Chargés de mission,
- le Bureau du Protocole,
- la Sécurité,
- le Bureau de la Presse et de la Communication.
Le Secrétariat général est dirigé par un Secrétaire Général
Le Secrétariat général est composé :
- d’un Secrétariat,
- d’un Bureau d’études (trois membres),
- de la Direction Générale des Affaires Juridiques (DG-AJ). La Direction Générale des Affaires Juridiques (DG-AJ) comprend deux directions :
• la Direction de la Règlementation du Contentieux et de la Médiation (DRMC) ;
• la Direction des Autorisations et des Déclarations (DAD).
- de la Direction Générale de l’Observation des Médias et des Etudes (DG-OME). La Direction Générale de l’Observation des Médias et des Etudes (DG-OME) comprend trois directions :
• la Direction du Monitoring des Médias (DMM) ;
• la Direction de l’Instruction des Plaintes et des Etudes (DIPE)
• la Direction de l’Informatique et des Technologies (DIT)
- de la Direction de l’Administration et des Finances (DAF),
- de la Direction des Marchés publics (DMP),
- de la Direction de la Documentation et des Archives Audiovisuelles (DDAA).
La déconcentration du CSC
La déconcentration a commencé avec l’érection de la Délégation régionale du CSC de l’Ouest (à Bobo), qui couvre 4 régions.
Cette opération s’est poursuivie notamment avec l’inauguration en juin 2014 du siège de la Délégation régionale de l’Est (Fada N’Gourma). Il est envisagé prochainement l’érection de la Délégation régionale du Nord (Ouahigouya).
Outre les délégations régionales, ont été recrutés et installés des Représentants provinciaux dans les chefs-lieux de régions autres que Ouagadougou et Bobo-Dioulasso. Il s’agit des chefs-lieux des régions ci-après : Kaya, Dori, Banfora, Gaoua, Tenkodogo, Fada, Ouahigouya, Koudougou, Tenkodogo, Ziniaré, Manga.


 

Actualités

Monitoring du discours électoral

23/05/2017

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) dresse un bilan positif de la première semaine de monitoring des médias dans le cadre de la campagne électorale des municipales partielles du 28 mai prochain.  Sur la base de l'observation quotidienne, tant au siège que par les observateurs déployés sur l'ensemble des circonscriptions concernées par les élections, le CSC note avec satisfaction que le discours électoral des acteurs en lice est exempt de dérives graves. 

Réaction de la présidente du CSC suite à la dernière parution du journal L’Evénément

13/05/2017

En marge de la session de formation des journalistes de la région du Sahel tenue le Jeudi 11 Mai 2017 à Dori, la Présidente du CSC, Nathalie SOME réagit à la dernière parution du Journal l'Evènement qui fait état de malversation à hauteur de 87 pour cent du budget des élections de 2015.

Programme d’urgence du CSC Les journalistes du Sahel formés au traitement de l’information sécuritaire

12/05/2017

Le Conseil supérieur de la communication a organisé au profit des journalistes de la région du Sahel une session de formation dans le traitement de l'information sécuritaire. L'activité qui s'est tenue le 11 mai 2017 dans la salle de conférences de la Direction régionale des Etudes et de la planification (DREP) a été présidée par la première responsable de l'institution, Nathalie SOME.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web