Flash infos

PRESSE ÉCRITE

I-PROCÉDURE DE CRÉATION D’UN JOURNAL

La Presse écrite, contrairement à l’audiovisuel, est soumise au régime de la liberté. En effet, le Code de l’information précise que « l’édition, l’imprimerie, la publication, la librairie et la messagerie sont libres ».Ledit Code indique, par ailleurs, que  tout journal périodique peut être publié sans autorisation préalable et sans dépôt de cautionnement après la déclaration prescrite par la loi.
Avant leur publication, les journaux ou écrits périodiques d’information générale, les publications périodiques spécialisées doivent être déclarés au parquet du procureur du Faso qui est tenu de délivrer un récépissé de déclaration dans les 15 jours suivant le dépôt du dossier.
La déclaration est faite au Procureur sur demande timbrée et doit indiquer :
-l’objet de la publication ;
-les langues de publication ;
-le titre de la publication et sa périodicité (quotidien, hebdomadaire, mensuel, etc.) ;
-le lieu de la publication, les aires géographiques de la diffusion ;
-les noms, prénoms et domicile du directeur de publication et le cas échéant du co-directeur ;
-le format ;
-l’adresse de l’imprimerie ;
-le tirage moyen prévu.
Le promoteur peut donc créer son journal et en faire la déclaration au Parquet du Procureur dans les conditions ci-dessus citées..
Une fois créé, le journal doit mentionner sur chacune de ses livraisons:
-le numéro et la date du récépissé de déclaration ;
-la périodicité ;
-le domaine de spécialisation ;
-le lieu de publication ;
-les noms et prénoms du directeur de la publication et le cas échéant du co-directeur ;
-l’adresse de la rédaction et de l’administration ;
-l’imprimerie où est éditée la publication ;
-le tirage du numéro précédent ;
-le prix du numéro.
A la suite de la création du journal, il est fait obligation au Directeur de publication de déposer trois (03) exemplaires signés au Parquet du Procureur du Faso et deux (02) exemplaires signés auprès du CSC, avant la mise en vente du journal.
Toute publication qui aurait cessé délibérément de paraître pendant au moins un an continu doit faire l’objet d’une nouvelle déclaration pour pouvoir paraître de nouveau.

II-RÉPERTOIRE DE LA PRESSE ÉCRITE

Télécharger ici

Actualités

HAC/GUINEE CONAKRY- CSC/ BURKINA FASO : UNE COOPERATION SUD – SUD SOUS DE BONS AUSPICES

12/06/2018

Une délégation de la Haute Autorité de la communication (HAC) de Guinée Conakry, conduite par sa présidente, Madame Martine Kondé, a séjourné à Ouagadougou du lundi 4  au vendredi 8 juin 2018.  Plusieurs activités impliquant les deux instances de régulation ont marqué ce séjour qui augure d'une coopération sud – sud qui porte.  

Communiqué de presse : audition du journal « Le Dossier »

23/05/2018

La Commission de la Liberté de la Presse, de l'Ethique et de la Déontologie du Conseil Supérieur de la Communication a procédé à l'audition du directeur de publication du journal « Le Dossier » le vendredi 18 mai 2018 au sein de l'institution. Ce, après plusieurs reports dus à la tenue du procès du putsch de 2015 auquel les parties prennent part. Cette audition fait suite à une plainte pour calomnie et diffamation introduite le 23 février 2018 par monsieur Soahonla Mathias TANKOANO

Compte rendu de l’audience accordée par le Vice-président exerçant la plénitude des attributions du Président du Conseil supérieur de la communication à monsieur Bernard Chenuaud

21/05/2018

Le Vice-président exerçant la plénitude des attributions du Président du CSC, monsieur Dieudonné Désiré Comboïgo a reçu monsieur Bernard Chenuaud Directeur adjoint Afrique de CFI, le mardi 16 mai 2018. Il s'est agi pour monsieur Chenuaud de recueillir l'avis du CSC sur un ensemble de questions, en prélude à un projet que CFI entrevoit mener conjointement avec les autorités de régulation des pays que sont : le Niger, le Mali et le Burkina Faso, et certains acteurs médiatiques de ces contrées.

>> Voir toutes les actualités

newsletter
Newsletter

Sondage
Sondage indisponible.
Le CSC est membre
compteur site web